Legrand intègre Alexa dans un nouvel interrupteur

Legrand intègre l’assistant vocal Alexa d’Amazon dans un nouvel interrupteur, en ce sens qu’il est directement embarqué dans le produit. L’événement a été salué dès janvier 2019 par divers spécialistes de la maison connectée lors du CES de Las Vegas. Il s’agit d’une innovation de haute technologie (à plusieurs égards comme vous le constaterez), suite logique de son programme Eliot initié il y a 3 ans.

Intégrer Alexa dans un interrupteur connecté permettra à des utilisateurs de vivre de nouvelles expériences dans leur maison connectée. Le public touché peut aussi bien être des personnes ayant un jour été en contact avec Alexa (chez des amis, au travail, etc.), mais ne bénéficiant pas encore de solutions Legrand, des foyers adeptes de Céliane ou de Mosaic n’ayant pas encore acheté d’assistant vocal. En effet, les utilisateurs ont également accès aux services traditionnels d’Amazon Alexa. Ils peuvent écouter de la musique, obtenir la météo, entendre les dernières actualités, etc.

Au commencement était Eliot…

Legrand a choisi le CES (Consumer Electronics Show) de 2019 pour communiquer sur cette innovation. Elle s’adresse au monde entier en général et à de nombreux client professionnels en particulier. Legrand rend hommage au plus grand salon mondial de l’innovation en dévoilant la mise sur le marché officielle de son nouveau produit. En effet, c’est à Las Vegas que Legrand a rencontré la start-up française Netatmo. Avec Netatmo, le Groupe a développé la gamme d’appareillage connecté Céliane with Netatmo.

Ce partenariat a été finalisé par le rachat de la société en novembre 2018. Il a permis à Legrand de renforcer sa présence sur le marché de la maison connectée. Il a également offert la possibilité d’accélérer le développement du programme Eliot initié en 2016. L’intégration d’Alexa dans un nouvel interrupteur connecté est le fruit de ces étapes. A noter que Alexa s’intègre déjà à un interrupteur Céliane with Netatmo, mais également dans la gamme LivingNow.

La gamme d'appareillage mural Bticino

L’intégration d’Alexa dans le nouvel interrupteur Legrand va conférer aux utilisateurs plus d’aisance. Elle apportera également plus d’agilité et une facilité de compréhension de la maison intelligente. Cela concerne toutes les tâches liées à l’éclairage au quotidien. L’ambition est de proposer aux occupants un niveau de confort supérieur et une interaction avec le bâtiment lui-même. Que ce soit des bâtiments domestiques ou tertiaires. En effet, il va dorénavant communiquer avec les utilisateurs. Il faut juste au préalable lier le compte Home+ Control avec celui d’Alexa.

Est-ce vraiment une innovation ?

Legrand avait déjà intégré Alexa dans ses solutions connectées, où est donc l’innovation ? Cette fois, l’assistant vocal d’Amazon est directement intégré dans l’interrupteur connecté ! Le force est de permettre à un utilisateur de commander les lumières d’une pièce depuis le lieu où se trouve. Tout cela sans nécessairement avoir son Smartphone à portée de mains. Pour parfaire le produit, vous n’avez absolument pas besoin d’élever la voix pour piloter l’éclairage. Des scenarii ont été préparés pour faciliter l’expérience utilisateurs de l’interrupteur connecté à Amazon Alexa. Il est donc facile de fermer les volets, éteindre la lumière, etc. Il faut par contre patienter jusqu’en juin 2019 avant de prétendre d’en faire l’acquisition. Legrand va d’abord mettre sur le marché français au milieu du printemps un détecteur de présence universel qui va réserver des surprises dans le monde du tertiaire…

Une avancée technologique

Amazon Alexa est arrivé en France en juin 2018. En seulement 6 mois, le contrôle par la voix a progressé de manière fulgurante. Il a aussi profité d’une miniaturisation de sa technologie. Cette miniaturisation n’est pas que concrète, à savoir permettre à l’assistant vocal de tenir dans un interrupteur… Elle a été nécessaire pour éviter tout problème d’écho. En effet, l’intégration du son dans cet accessoire est censé produire un écho une fois posé au mur ! Il s’agit donc d’une prouesse technologique tant au niveau du microphone que du haut-parleur.

Revenons au plébiscite des consommateurs quant à la commande vocale. Legrand a été partenaire d’une étude menée par l’Ifop. Selon cette étude, le pilotage vocal intéresse fortement 77% des personnes interrogées. Mais ici, c’est encore une autre dimension proposée aux utilisateurs. Il est ainsi question de communiquer avec le bâtiment (et inversement) et non juste donner des ordres. Le contrôle de la voix et les services de d’Alexa ne se limitent plus à un rayon de quelques mètres. Ils sont à présent disponibles dans tout le bâtiment.

La commande vocale devient naturelle

En intégrant Alexa dans un nouvel interrupteur, Legrand vient de rendre plus naturelle et invisible la proximité avec l’assistant vocal. Il va faire partie de la vie quotidienne des ménages. Il n’apparaitra plus comme un gadget posé sur la table du salon. L’intelligence artificielle ne cesse de dévoiler son utilité. Ainsi, des acteurs majeurs comme Legrand la rende aimable, appréciable, en tout cas invisible. Avec l’aide d’Amazon, certes, puisque cette société a préparé un programme dit intégré. Il permet à des fabricant d’accessoires électriques d’intégrer directement Alexa dans leurs gammes de produits.

L'interrupteur connecté Legrand

Pour Amazon, cette solution connectée un effet de manche pour glisser devant son principal concurrent qu’est Google, puisque maintenant tous les services Alexa sont accessibles dans les pièces d’un bâtiment domestique ou tertiaire. Quant à Legrand, ce nouvel interrupteur connecté le place en position de leader en matière d’intégration des assistants vocaux. Cela, seulement 3 ans après voir initié son programme Eliot et la gamme Céliane with Netatmo.

Cet interrupteur est une lumière !

L’intégration d’Alexa dans ce nouvel interrupteur permet de commander l’ensemble des lumières d’une pièce. Par exemple, il permet d’allumer toutes les lumières de la salle à manger. Il permet aussi d’intervenir sur une lumière en faisant varier son éclairage. Et pour davantage de modernité, il est même envisageable de ne pas prononcer systématiquement « Alexa » avant la commande vocale. Pour ce faire, Legrand a prévu un bouton Mute. Une fois enclenché, l’ordre est direct.

Ce nouvel appareillage se présente à la verticale. Il possède des bords et des coins de plaque joliment travaillés. Vous retrouvez dans la partie supérieure un interrupteur classique. Il permet une commande manuelle de l’éclairage. En effet, il serait dommage de ne pas pouvoir éclairer chez soi quand la personne ne peut s’exprimer vocalement. Dans la partie inférieure, se trouve le feutre de l’enceinte (micro + haut-parleur) d’Amazon Alexa.

Eclairage et contrôle vocal

Le nouvel interrupteur Legrand est parfait pour les utilisateurs voulant obtenir un contrôle total de l’éclairage. Cela est valable pour un éclairage domestique ou tertiaire, voire les 2 dans certaines situations. L’installation devrait vous prendre moins de 30 minutes en comptant la liaison des comptes ; les instructions sont faciles à suivre. Les occupants peuvent piloter par la voix le niveau de gradation idéal pour travailler sur un écran. Ils peuvent également regarder une projection ou un film.

Les utilisateurs activant le contrôle vocal du système de commande d’éclairage Legrand via Amazon Alexa intégré dans l’interrupteur nécessitent d’être connectés au réseau domestique ou tertiaire considéré.

Il en est de même pour définir des groupes de lumières que l’interrupteur pourra contrôler grâce à la commande vocale. La solution prend en charge des commandes de commutation et de gradation, d’activation et de désactivation des lampes. Alexa intégrée dans l’appareillage électrique gère également les commandes permettent d’appliquer différents niveaux de contrôle.

Rénovation, construction ou juste envie de changement

Vous installez plusieurs interrupteurs où l’assistant vocal d’Amazon est intégré ? Sachez que les commandes sont communes pour activer ou désactiver les périphériques. Elles permettent tout autant de faire varier l’intensité lumineuse. Il est nécessaire d’éloigner considérablement ces interrupteurs connectés les uns des autres. Ceci a 2 incidences sur l’environnement de l’installation :

Une rénovation légère ou juste changer d’interrupteur

Dans ces circonstances, le bâtiment est sans doute équipé de plusieurs interrupteurs depuis la construction. Par conséquent, vous allez retrouver aux alentours du ou des produits intégrant Alexa, d’autres interrupteurs connectés ou traditionnels. Selon la situation, et pour des raisons d’harmonie visuelle ou de confort d’utilisation, changez ces derniers au profit de matériels de la gamme Céliane ou Mosaic.

Une construction ou une rénovation lourde

Dans cette situation, avez-vous réellement besoin de garder les autres interrupteurs au mur ? Les fabricants comme Legrand investissent beaucoup dans le design de leurs produits. La raison est aussi liée à des effets inesthétiques. L’œil des consommateurs s’est habitué à voir des interrupteurs sur les murs. Cependant, il peut exister un grand nombre d’interrupteurs dans une pièce. Il suffit de ne garder qu’un interrupteur intégrant Alexa dans chaque pièce. En effet, avec la commande vocale,  il n’y a plus besoin de se déplacer jusqu’au bouton pour agir sur l’éclairage.

Notez que l’installation de ce nouvel interrupteur Legrand est identique à celle d’un produit classique. A part lier les comptes, techniquement l’électricien n’a rien d’autre à faire de plus.Application mobile Home Control de Legrand

La magie de ce nouvel interrupteur ne s’arrête bien entendu pas à l’éclairage, même s’il est ici le support de notre discours (le principe est le même pour tout les reste) : les utilisateurs peuvent également piloter l’ouverture des volets et la température de la pièce. Sur ce dernier aspect, le gros point fort de Amazon Alexa est de vraiment communiquer avec la personne.

A titre d’illustration, si vous demandez à l’assistant vocal quelle est la température du salon, la réponse sera tranchante. Il vous répondra par exemple  « 18° ». En revanche, en associant le compte Home+ Control du bâtiment d’Alexa (cf. plus haut), le dialogue s’établit plus finement. Par exemple, il vous dira : « il fait 18° et votre thermostat à 19°». L’occupant peut alors donner un ordre concernant la température du salon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.