Comment optimiser son éclairage intérieur
Eclairage

Comment optimiser l’éclairage de son intérieur ?

La conception de l’éclairage intérieur d’une habitation est plus complexe que le laisse supposer l’énoncé. Les blogs vous parlent de confort visuel, de bien-être, voire d’efficacité, et tout ceci est juste. Mais incomplet : il ne s’agit pas seulement d’optimiser la luminosité, il faut créer la bonne ambiance, optimiser les fonctionnalités et réduire les coûts énergétiques. Vous voici projeté(e) dans une équation à plusieurs variables !

Le confort visuel qu’apporte l’éclairage

Que vous rénoviez votre maison ou que vous souhaitiez simplement apporter quelques améliorations, une conception soigneusement étudiée peut vous aider à tirer le meilleur parti de votre éclairage intérieur. Voici quelques conseils dépassant le simple choix des luminaires, la disposition des lumières. Sachant que la meilleure approche est de partir de la fonction de l’éclairage de la pièce considérée. Pour un professionnel, il est évident que les solutions pour un salon sont différentes de celles d’une cuisine.

De la même manière, il faut distinguer l’éclairage général des besoins localisés. Pour ce premier, un unique luminaire est nécessaire. Il s’installe généralement au plafond, bien qu’il puisse parfois être mural. Quand le besoin d’une source lumineuse est plus important ou spécifique, comme une liseuse dans une chambre, un appoint dans un bureau ou le salon, ou encore pour le miroir de la salle de bain, la solution est dans l’ajout d’un système à une ou plusieurs lampes : luminaire à poser, spots, downlight, etc.

Fournir de la lumière à tous les niveaux d’une pièce

Une erreur que les occupants d’un logement font régulièrement quant à la conception de l’éclairage intérieur, est de trop compter sur l’éclairage au plafond. Ils veulent éliminer les lampes et les autres sources lumineuses auxiliaires. Cette approche ne reconnaît pas les rôles fonctionnels et esthétiques que ces sources de lumière jouent dans la maison. Il suffit d’essayer simplement de lire un livre en vous aidant uniquement d’un plafonnier, pour comprendre qu’il vous faut une lampe plus près du niveau des yeux. Il faut absolument éviter de créer un éclairage plat et uniforme.

La meilleure façon de concevoir son éclairage intérieur est de prévoir de la lumière à tous les niveaux, à partir d’une variété de sources. Idéalement, vous devriez chercher à obtenir un trio d’éclairage ambiant (plafonniers), d’éclairage de travail (lampes de table, éclairage pour les zones de préparation des aliments dans la cuisine) et des lumières d’accentuation (pour mettre en valeur des œuvres d’art ou des plantes ornementales). Pensez à ajouter de l’éclairage sur les étagères, dans une armoire ou un dressing. Ces espaces deviennent plus fonctionnels et accessibles.

Optimiser la fonctionnalité

Lors de la refonte du système d’éclairage intérieur de leur logement, la plupart des propriétaires et des locataires se concentrent naturellement sur l’amélioration de la qualité de la lumière. Rares sont les projets envisageant d’améliorer la fonctionnalité de ces systèmes. Par fonctionnalité, comprenez la facilité d’utilisation et minimiser la consommation d’énergie. Ce qui implique d’acheter des modules complémentaires, à l’instar des minuteries, des gradateurs et des détecteurs de mouvement. Ce sont les 3 basiques pour un tel projet. Le but dépasse la notion de confort, pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre système.

Les minuteries

Les minuteries aident à réduire le gaspillage d’énergie électrique dans les toilettes et dans d’autres lieux où la lumière et les ventilateurs peuvent rester allumés par mégarde de l’utilisateur. Une source de lumière peut ainsi rester allumée soit une temps programmé, soit elle le peut dans une période de temps comprise entre une heure d’alimentation et un autre de coupure du courant pour ce circuit. Ce système est utile pour les personnes âgées par exemple, mais pas uniquement.

Si vous optimisez votre installation intérieure avec une minuterie pour gérer un temps d’alimentation électrique, profitez-en pour la coupler avec vos lumières extérieures.

Les détecteurs de mouvement

Forts semblables aux minuteries, les détecteurs de mouvement aident à minimiser le gaspillage d’énergie électrique en déclenchant l’allumage ou l’extinction des lumières selon que la pièce est occupée ou non.

Les gradateurs

Alors que les interrupteurs d’éclairage traditionnels n’ont que 2 réglages (marche et arrêt), les gradateurs vous permettent de contrôler certaines variables, comme le niveau d’éclairage (dans certaines habitations, ce peut également être la ventilation). De cette façon, vous pouvez toujours obtenir un réglage plus approprié tout en consommant moins d’électricité.

Un pas de plus vers l’optimisation : automatiser son éclairage intérieur

La technologie domotique, ou simplement de l’éclairage connecté devient à la fois de plus en plus sophistiquée et abordable. Ainsi,  de plus en plus de chantiers de rénovation mettent en lumière cette optimisation. L’une des applications centrales de l’automatisation est le contrôle de l’éclairage, ce qui comprend la possibilité de faire fonctionner les lumières dans toute l’habitation à partir d’une application téléchargée sur une tablette ou un Smartphone.

Bien que cela puisse être réalisé grâce à un hub intelligent acheté en ligne, les propriétaires ont également la possibilité d’un système d’automatisation installé par des professionnels, ce qui permet un niveau de contrôle de l’éclairage plus personnalisé. Pour illustrer, l’éclairage basé sur les scenarii : au lieu d’allumer des lumières individuelles, vous pouvez choisir parmi une liste de personnalisations, lesquelles sont préprogrammées ou définies par les utilisateurs, pour des réglages spécifiques dédiés à des activités particulières.

En pratique, imaginez que les occupants de l’appartement préparent le dîner. L’un d’eux appuierait sur le bouton appelé «cuisiner» de l’application installée sur la tablette, ce qui allumerait les lumières au-dessus de l’évier et des plans de travail. Cela pour créer une scène optimale afin de préparer le repas du soir.

Imaginez toujours qu’il est temps de manger, que l’un des protagonistes appuie sur le bouton « dîner » pour que les lumières se réajustent au réglage programmé, de façon à obtenir l’ambiance de la salle à manger à cette fin. Vous pouvez créer des paramètres pour vous divertir, lire ou regarder des films. Fondamentalement, au lieu de jouer avec les interrupteurs pour trouver la bonne combinaison de lumières ou un variateur mural, l’automatisation vous permet de créer la scène parfaite en appuyant simplement sur un écran.

Le meilleur éclairage est toujours le LED

Afin de réaliser des économies d’énergie, il convient d’acheter des lampes et ampoules LED. Cette technologie utilise entre 50% et 80% moins d’électricité que les technologies d’éclairage concurrentes, y compris les lampes fluorescentes actuelles. Ces lampes offrent également une gamme de températures de couleurs stables allant du chaud (2700K) au blanc (5000K), éliminant le besoin de sélectionner différentes sources pour différentes utilisations. L’économie se retrouve ensuite dans le produit quant à sa durée de vie : + 100 000 heures.

Les lampes fluorescentes les plus efficaces, en comparaison, ne transforment qu’environ 75% de leur énergie en lumière. Les ampoules à incandescence, qui produisent de la lumière en chauffant un filament de tungstène jusqu’à ce qu’il brille, sont encore moins efficaces (10%) en termes d’optimisation.

Toutefois la stratégie consiste à associer des lampes efficaces à des luminaires qui le sont tout autant. Pour cela, il fait vérifier le bon positionnement, avec un bon angle d’ouverture faible ou large? etc..

Utilisez une forme de contrôle d’éclairage

Pour continuer d’optimiser le système intérieur d’un logement, installez une forme de contrôle de l’éclairage. Les méthodes de contrôle les plus simples peuvent réduire le coût de la consommation énergétique. Par conséquent, cela concerne un détecteur de mouvement et une minuterie. Cette réduction peut atteindre 20%.

Il existe tout un monde de technologies de contrôle de l’éclairage. Vous pouvez donc l’exploiter pour tirer le meilleur parti de toute nouvelle installation. L’idée de base des commandes automatisées est la suivante : vous ne devriez payer que pour la quantité de lumière dont vous avez besoin à un moment donné. Cela nécessite un niveau de contrôle plus profond qu’un simple interrupteur marche / arrêt.

Tout système de contrôle d’éclairage de qualité nécessite 3 composants de base :

  • Des lampes qui peuvent être allumées / éteintes et atténuées

    Les lumières elles-mêmes peuvent être contrôlées individuellement ou en groupe.
  • Les périphériques d’entrée indiquent aux lumières quoi faire
    Votre humble interrupteur marche / arrêt en est un exemple. Un détecteur de mouvement en est une autre.
  • Le système de commande agit comme le cerveau du système,
    le plus souvent appelé module de commande d’éclairage, ou panneau de commande
    Les systèmes de contrôle contemporains s’intègrent souvent dans un réseau de contrôle centralisateur. Il peut être câblé (généralement un câble CAT5 / CAT6) ou fonctionner sans fil en utilisant le Wi-fi. Les systèmes sans fil offrent ainsi le plus haut degré de flexibilité, assurant un coût d’installation le plus bas. Mais il existe des situations où l’intégrité du signal peut être un défi.

Les stratégies d’économie d’énergie

Les stratégies d’économie d’énergie courantes incorporées dans les systèmes de contrôle d’éclairage comprennent :

  • La planification d’horloge astronomique
  • Les capteurs de lumière du jour ambiant
  • La surveillance en temps réel des performances d’éclairage
  • L’intégration de systèmes de gestion de bâtiment ou de systèmes d’automatisations de bâtiment

> Un autre article sur le même sujet

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.