Incendie électrique : quels sont les facteurs de risques ? 

En France, on dénombre un incendie domestique toutes les 2 minutes soit 263000 incendies par an. Un sur 4 est déclenché par un accident électrique. Un incendie électrique peut être fatal, voire blesser grièvement la personne qui en est victime. Sans parler des dommages matériels où le bâtiment considéré peut entièrement brûler. Les mois de risques les plus forts sont décembre et janvier, en raison de l’utilisation accrue des appareils de chauffage et des lumières. La plupart des incendies électriques commencent dans la chambre à coucher, mais le plus grand nombre de décès a pour causes les incendies situés dans le salon et la salle à manger.

Certains incendies électriques se produisent en raison de problèmes de câblage domestique ou d’appareils électroménagers, et beaucoup sont dus à des erreurs commises par les occupants, telles qu’une surcharge de prises électriques ou de rallonges.

Les cordons électriques et les prises électriques

La plupart des incendies électriques sont causés par des prises électriques défectueuses et des appareils anciens ou obsolètes. D’autres incendies sont provoqués par des défauts dans les cordons électriques, les prises de courants et les interrupteurs. N’utilisez jamais d’appareil avec un cordon usé ou effiloché, lequel peut émettre de la chaleur sur des surfaces combustibles telles que les sols, les rideaux et les tapis par exemple.

L’utilisation de cordons cachés sous les tapis pour des raisons esthétiques ou pour éviter de se prendre les pieds dedans, est un danger d’incendie électrique.

Assurez-vous que toutes les prises électriques soient bien fixées au mur. Commencez par vérifier toutes les prises de votre maison, bureau ou de votre chantier. Assurez-vous qu’elles soient bien serrées et fixées au mur, car des fiches mal fixées peuvent présenter un risque de choc électrique ou d’incendie. Si vous remarquez que des plaques murales sont brisées ou manquantes, placez une nouvelle plaque de finition de manière à éviter tout câblage électrique exposé. Vous devez également couvrir les prises inutilisées avec une protection adéquate, en particulier si vous avez de jeunes enfants qui se déplaceront dans la zone considérée. Cela permettra d’éviter l’électrocution et d’autres blessures électriques.

N’altérez pas les fiches électriques. Vous ne devez jamais retirer la broche de terre d’une fiche… C’est du bon sens, mais il traverse parfois des idées de bricolage exotiques chez les futurs sinistrés.

Ne forcez pas les fiches dans une prise. Au lieu de cela, tenez fermement la partie supérieure couverte de la fiche pour la faire glisser dans et hors de la prise électrique. Tirer sur le cordon lui-même pour débrancher la fiche de la prise murale peut l’user et augmenter le risque d’incendie électrique.

Les luminaires

Les luminaires, les lampes et les ampoules sont une autre cause fréquente d’incendies électriques. L’installation d’une ampoule d’une puissance trop élevée pour un luminaire est l’une des principales sources de danger. Vérifiez toujours la puissance maximale recommandée de l’ampoule, elle est présente sur n’importe quel luminaire et lampe. De même, ne dépassez jamais la quantité d’ampoules que le produit avait au moment de l’achat, en apportant des modifications au produit.

Une autre cause d’incendie résulte des matériaux tels que du tissu ou du papier posés sur un abat-jour. Le matériau chauffe et s’enflamme, provoquant un incendie.

Les ampoules à incandescence doivent être situées à au moins 15 centimètres des matériaux combustibles. Les ampoules halogènes ne doivent être installées que dans des appareils dotés de tous les capots de protection et écrans.

Assurez-vous que vous utilisez les bonnes ampoules. Vérifiez qu’elles soient bien vissées. L’inverse peut provoquer une surchauffe, ce qui peut entraîner un danger électrique, voire un incendie.

Les rallonges et les enchevêtrements de multiprises

Une mauvaise utilisation des rallonges et des multiprises est une autre cause d’incendie électrique. Les appareils doivent être branchés directement dans la prise électrique murale, et non sur une rallonge durant une période prolongée. Utilisez uniquement des rallonges à titre temporaire et ne multipliez pas le nombre de multiprises. Si vos prises de courant ne sont pas aux bons endroits dans une pièce, ou si vous n’en avez pas assez, faites appel à un électricien pour en installer de nouvelles dans le respect des normes en vigueur.

Si vous utilisez des multiprises, assurez-vous qu’elles soient équipées d’une protection contre les surtensions. Elles se reconnaissent par la présence d’un interrupteur On/Off allumé d’une douce lumière rouge quand la protection est activée (l’éteindre coupe l’alimentation électrique de la multiprise).

Ne clouez ni n’agrafez pas les rallonges électriques sur les murs, les planchers ou tout autres objets, car cela pourrait interférer avec le courant électrique et entraîner un risque réel.

Le chauffage d’appoint

Parce que ces types de radiateurs sont portables, il est fréquent qu’ils soient placés trop près de surfaces combustibles telles que des rideaux, des lits, des vêtements, des chaises, des canapés et des tapis. Utilisez un radiateur électrique qui diffuse la chaleur sur toute la surface de l’appareil : ils sont moins susceptibles d’enflammer des objets.

Ce type d’incendie est particulièrement courant en hiver. Un arrêt automatique équipent toujours les radiateurs d’appoint. Il s’enclenche en cas de surchauffe. C’est une précaution contre le risque d’incendie. Si l’appareil se renverse, il est impératif de couper son alimentation électrique. Dans le même esprit, éteignez toujours les appareils de chauffage lorsque vous n’êtes pas dans la pièce durant un certain temps.

Les rallonges électriques ne doivent pas être utilisées avec un quelconque appareil de chauffage, et si vous utilisez une multiprise, veillez à ce qu’il soit le seul appareil à y être branché.

Le câblage

Un câblage trop vieux et qui n’est plus aux normes en raison de l’âge du bâtiment, est susceptible de provoquer un incendie électrique. De même, si un bâtiment principalement résidentiel a plus de 20 ans, il n’aura peut-être pas la capacité de câblage nécessaire pour prendre en charge le nombre croissant d’appareils électriques dans la maison, tels que les ordinateurs, les téléviseurs à écran large, les lecteurs vidéo et les consoles de jeux, les climatiseurs, le micro-ondes, etc.

Les bâtiment plus anciens ont souvent de vieux câbles électriques à l’intérieur des murs, et ils deviennent effilochés ou usés, provoquant des courts-circuits et des étincelles pouvant s’enflammer. Les disjoncteurs se déclenchent lorsqu’il y a une surcharge en électricité des circuits  ou en cas de défaillance. Cependant, les connecteurs obsolètes s’usent souvent et ne fonctionnent plus très bien. Cela entraîne une surcharge du système et un incendie électrique.

> Le câble anti-feu

> Acheter du câblage anti-feu

Les feux de cuisine

Les feux de cuisine sont destructeurs des bâtiments, et sont également très courants. C’est pourquoi il convient de les évoquer même s’il ne s’agit pas proprement dit d’incendie électrique, bien qu’il existe avec les fours mal branchés, voire avec un manque de prises électriques pallié avec des multiprises.

L’explication est simple : la cuisine est le lieu où chaleur, électricité, eau et graisse peuvent entrer en contact et se mélanger.

Le type d’incendie de cuisine le plus fréquent n’est pas électrique, mais lié au gras. Un feu de gras est extrêmement dangereux, car il peut rapidement se propager dans toute la cuisine et dans d’autres pièces de la maison. Le détecteur de fumée étant nécessairement à l’extérieur de la pièce, le déclenchement de l’alarme laisse parfois le temps au feu de se diffuser.

Il suffit de laisser chauffer une poêle avec de l’huile dedans à une température élevée, et sans surveillance, pour que le contenu prenne feu. Les incendies liés au gras peuvent causer des blessures graves et des dommages matériels importants.

Les autres types d’incendies de cuisine ont pour origine les fours trop vieux ou branchés à une mauvaise prise électrique, voire dont le cordon faisant la liaison entre l’appareil et la prise murale aurait été monté façon DIY, et mal.

Préférez l’achat de cordons adéquats et fiables, ne cherchez pas à réaliser des économies ridicules quand il s’agit de sécurité électrique. Les incendies peuvent également commencer dans la cuisine lorsque l’électricité entre en contact avec de l’eau, selon les circonstances.

Pensez à installer des détecteurs de fumée dans votre habitation comme l’exige la réglementation

Le circuit électrique, les disjoncteurs et autre matériel

Les circuits surchargés utilisés avec des fusibles et des disjoncteurs surdimensionnés peuvent entraîner une surchauffe des fils, une défaillance de l’isolation et éventuellement des courts-circuits. Les circuits surchargés génèrent une chaleur excessive pouvant entraîner des incendies.

Les fusibles et les disjoncteurs générant une chaleur excessive peuvent provoquer un incendie. Les panneaux ne doivent pas être chauds au toucher.

Des connexions desserrées au niveau des boîtes de dérivation peuvent couper l’isolant. Cela peut provoquer des courts-circuits ou des défauts de terre. Des connexions desserrées peuvent également entraîner une mauvaise conduction électrique, entraînant un chauffage excessif et un incendie.

Il est nécessaire de protéger ou de combler les espaces ouverts dans les panneaux de disjoncteur. Cela pour empêcher la poussière et l’humidité de pénétrer. Pareillement, l’humidité, la poussière et la limaille de métal sont néfastes dans les boîtes de dérivation. Des couvercles fermés correctement les protégeront efficacement. Les capuchons de protection doivent être en bon état, car ils conservent l’indice de protection.

Prévenir les risques d’incendie électrique

Pour prévenir tout risque, débranchez les petits appareils électriques inutilisés, tels que les sèche-cheveux, les fers à repasser, etc. Evidemment, vous devez vous assurer de débrancher tous les appareils avant de les nettoyer. L’eau ne doit jamais entrer en contact avec un appareils branché sur le secteur. Pour les bâtiments recevant du public, la réglementation impose l’installation d’alarmes incendie

Faites attention aux signes avant-coureurs, notamment d’un câblage défectueux. Les bâtiments domestiques ou tertiaires plus anciens présentent un risque plus élevé sur ce point. Plusieurs situations doivent vous alerter :

  • Vos ampoules scintillent lorsque vous utilisez certains appareils
  • Les interrupteurs sont chauds ou bougent en les manipulant
  • Certaines prises électriques donnent l’impression de bourdonner, de craquer ou de siffler
  • Les disjoncteurs et les fusibles se déclenchent régulièrement
  • Les fils électriques sont chauds au toucher

Par conséquent, faites vérifier l’installation électrique tous les 20 ans, et profitez-en pour faire installer d’autres prises de courant. Vous devez également vous assurer du remplacement des détecteurs de fumée avant la date limite. Enfin, vérifiez régulièrement que leur alimentation est correcte.

A propos de l'auteur

Le blog MaterielElectrique.com vous éclaire sur les techniques et les produits liées au matériel électrique. Nous vous accompagnons dans vos projets d'installation électrique, de rénovation et de décoration de votre habitat en vous donnant les informations qui vous permettent de concrétiser vos envies.

Articles similaires

Une réponse

  1. Panne electrique

    Article très intéressant, il convient d’être prudent en ce qui concerne les branchements électrique, surtout les prises multiples et rallonges. C’est à mon avis l’une des raison principale d’incendie électrique. On voie trop souvent des branchements sauvage qui grésille et les personnes trouvent cela tout à fait normal, inquiétant non ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.