Les objets connectés pour les seniors
Article sponsorisé

Objets connectés pour les seniors, la domotique et le bien vieillir à domicile

Depuis une dizaine d’années, les innovations technologiques se multiplient au travers d’objets connectés en tous genres. Ils sont désormais partout, dans les intérieurs comme à l’extérieur et transforment considérablement les modes de vie. Surtout celle des seniors.

On aurait pu penser que cette révolution digitale creuserait un fossé entre les générations.

Il n’en est rien, bien au contraire. Il semble évident que les objets connectés aient un rôle à jouer dans l’univers de la « silver économie ». Le point ci-après en quelques lignes.

Objets connectés, définition

Les objets connectés sont des types d’objets auxquels l’ajout d’une connexion Internet en Bluetooth permet d’apporter une valeur ajoutée par rapport à la fonctionnalité, l’information ou l’interaction avec un environnement.

La jeune génération en raffole ; les plus âgés et leur famille s’y intéressent, utilisateurs de plus en plus nombreux de smartphones et/ou tablettes.

Préambule

Les Français vivent de plus en plus longtemps. Selon l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques), la France comptera en 2050 environ 4 millions de personnes âgées en perte d’autonomie.

Les de 70 ans désirent, dans leur grande majorité, vieillir dans leur environnement, chez eux ; il s’agit donc pour eux comme pour les aidants, de trouver des solutions de maintien à domicile.

Les objets connectés présentent un intérêt dans le quotidien des personnes âgées encore en forme ou en perte d’autonomie. En captant, stockant et transmettant des informations, ils permettent de surveiller leur état de santé et d’alerter les proches en cas de nécessité.

La domotique et les aînés pour bien vieillir chez soi

Quand l’avancée en âge rend la réalisation de certaines tâches difficiles, la domotique prend le relais pour faciliter le quotidien.

Après une initiation et un certain temps d’adaptation, les applications mobiles installées sur le smartphone ou la tablette permettent aux personnes âgées de piloter et gérer les actions de la maison en quelques clics :

  • Ouverture/fermeture des volets, gestion de l’éclairage, télésurveillance…
  • Le secteur des innovations connectées propose de nombreux objets intelligents participant au bien vieillir chez soi.

La domotique et la sécurité des personnes âgées

Les + de 70 ans, on le sait, deviennent de plus en plus vulnérables avec le temps.
Face à un cambriolage, une fuite d’eau ou un incendie, leur capacité de réaction peut être amoindrie.
La mise en place d’un système de pilotage connecté permet d’assurer la sécurité du logement, des personnes âgées et de rassurer les proches.

  • Le rôle de la téléassistance ou de la vidéo-assistance avec alarme : il est primordial pour les personnes vieillissantes. Un détecteur de présence et un éclairage automatique permettent, par exemple, de prévenir les chutes majoritairement nocturnes. Le port d’un bracelet connecté avec bouton poussoir aide à lancer un appel d’urgence à la centrale de téléassistance en temps réel.
  • Le visiophone connecté facilite le contrôle d’accès du logement.

Les seniors et la maison connectée

  • La reconnaissance vocale a le vent en poupe. Pour piloter la maison connectée des plus de 60 ans, plus besoin de manipuler le téléphone ou de chercher la tablette. Il suffit de s’adresser à un assistant vocal domotique pour régler la température du chauffage ou allumer la télé. La demande est exécutée sur le champ pour la plus grande satisfaction des aînés.
  • Les appareils programmables : ils fonctionnent en toute autonomie, des plages horaires ayant été définies en amont. Les volets se ferment automatiquement et l’arrosage se lance seul. Plus besoin de post-it ni d’effort de mémorisation !

La domotique et la santé des aînés

À un certain âge, les problèmes de santé apparaissent. Introduire les objets connectés dans le quotidien des patients vieillissants permet d’alléger les contraintes du suivi médical.
L’état de santé est surveillé à domicile et l’alerte peut être donnée en cas de besoin.

Citons par exemple :

  • Le glucomètre : il permet de contrôler le taux de glycémie des patients diabétiques en temps réel.
  • Le tensiomètre : il contrôle la tension artérielle des personnes âgées souffrant d’hypertension.

À noter : le médecin dispose d’un historique, données pratiques pour ajuster un traitement.

  • Le pilulier connecté : les différents compartiments facilitent la prise de médicaments des traitements complexes.
  • La montre connectée ou le pèse-personne intelligent participent aussi au suivi de la santé, quand la canne domotique analyse la condition physique de son utilisateur.
  • Le coussin connecté anti-escarre s’adresse aux personnes en fauteuil roulant pour plus de confort.

Ainsi, le secteur des objets connectés est en forte croissance. Ce marché répond aux besoins des seniors, dans une logique de maintien à domicile et de suivi à distance, tout en participant au bien vieillir chez soi.

Même s’il représente un budget non négligeable, l’investissement reste moins onéreux qu’un placement en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou qu’une aide à domicile.

Une vie plus confortable et sécurisante pour les aînés ? il n’y a plus qu’à franchir le pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.