Mise à la terre, pourquoi ?

Dans toute installation électrique, un défaut d’isolement peut créer un risque d’électrisation qui peut se révéler mortel. C’est pourquoi une mise à la terre s’avère indispensable. Elle permet d’éliminer le courant de défaut dans le cas d’un contact accidentel à la masse. Par exemple, quand un fil sous tension dénudé rentre en contact avec une armature métallique. Grâce à la mise à la terre, ce courant de défaut peut être détecté et la totalité ou une partie de l’installation est coupée. Ainsi, ce courant de défaut n’est plus dangereux.

La mise à la terre est indispensable pour s’assurer de la protection d’une installation, qu’elle soit résidentielle ou industrielle.

Pour y parvenir, il faut que tous les objets métalliques et tous les socles de prise de courant, ainsi que les éléments métalliques des équipements qui ne sont normalement pas sous tension soient également reliés à la terre. C’est le cas des réfrigérateurs, des machines à laver le linge, des lave-vaisselle, etc. C’est pourquoi, dans de nombreux pays, tous ces appareils doivent être reliés à la terre pour éviter le risque d’électrisation.

Boucle de terre

Mise à la terre d'une prise électriqueC’est la boucle de terre qui permettra « d’écouler » les charges électriques trop grandes. Notamment les charges électrostatiques, les courants de défaut et la surtension due à la foudre par exemple.
Cette boucle de terre doit être réalisée dans tout nouveau bâtiment avec des fondations d’un minimum de 60 cm. Elle sera posée dans la terre sous les murs du bâtiment et recouverte de terre pour ne pas entrer en contact avec les murs du bâtiment ou d’autres éléments du bâtiment. Il faudra faire en sorte que les extrémités de la boucle de terre soient accessibles, au moyen d’une trappe de visite par exemple.

Il faut également la relier au sélectionneur de terre. Ainsi, l’installation pourra être déconnectée du sélectionneur de terre selon les besoins. Ce qui permettra de calculer la résistance de dispersion à la terre.

La boucle de terre est composée d’un conducteur, le plus souvent on utilise du cuivre nu de 35mm2 ou du cuivre plombé de 10 mm2.

Electrode de terre une alternative à la boucle de terre plus simple à mettre en place

S’il n’est pas possible de réaliser les travaux de terrassement nécessaires à la mise en place d’une boucle de terre, la solution de l’électrode de terre existe.
Deux méthodes existent pour les électrodes de terre. L’une verticale, la plus simple à mettre en place. L’autre horizontale, particulièrement adaptée aux sols rocheux. Dans les deux cas l’opération consiste à enfoncer une électrode dans la terre afin qu’elle fonctionne comme une boucle de terre.

Dans le cas d’une électrode verticale, on utilise un piquet ou une barre de terre. Elle peut être composée d’acier galvanisé ou d’un alliage de cuivre d’1,5 mètre de longueur minimum. Pour une électrode de terre horizontale, on utilise un conducteur de forme circulaire en cuivre massif d’un diamètre minimum de 35 mm.

Conducteur de terre

C’est le conducteur de terre qui assurera par la suite la liaison entre l’électrode de terre et le sélectionneur de terre. Il s’agit d’un fil en cuivre de 16 mm2 dont la gaine isolante est de couleur jaune et verte.

Liaisons équipotentielles

Un élément très important de la mise à la terre d’une installation sont les liaisons équipotentielles. Ce sont elles qui préviendront le risque d’électrocution ou d’électrisation. Comme expliqué précédemment, il est possible qu’un fil dénudé rentre en contact avec un objet à l’armature électrique quelque part dans l’installation. Ce qui risque de créer une tension dangereuse dans l’installation. Le but des liaisons équipotentielles, est de forcer le courant à prendre la direction de la terre plutôt que de traverser la personne qui rentrera en contact avec un objet métallique.

Il faut donc créer une liaison entre les conduites de gaz et d’eau, de chauffage central et les parties métalliques accessibles. Pour ce faire, il faudra utiliser un conducteur en cuivre de 6mm2. Vous pourrez le câbler en étoile ou en série afin que le conducteur ne soit jamais interrompu. Ce conducteur devra également être connecté au sélectionneur de terre afin de garantir la sécurité de l’installation.

L’interrupteur différentiel

C’est enfin l’outil permettant la sécurité de l’installation. L’interrupteur différentiel met hors tension une partie du circuit ou le circuit dans son intégralité lors de l’apparition d’un courant de fuite trop important. Il doit être placé à l’origine de l’installation.
Son principe est simple, il détecte la quantité de courant entrant et sortant de l’installation. Si la quantité de courant entrant est supérieure à celle quittant l’installation, c’est qu’il existe un courant de fuite. Si sa valeur est trop forte, l’interrupteur différentiel mettra l’installation hors tension.

> En savoir plus sur la norme NF C 15-100

> Commander des connecteurs de liaison équipotentiel

A propos de l'auteur

Disjoncteurs.fr est le blog qui vous éclaire sur les techniques et les produits liées au matériel électrique. Nous vous accompagnons dans vos projets d'installation électrique, de rénovation et de décoration de votre habitat en vous donnant les informations qui vous permettent de concrétiser vos envies.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.