5 gestes du quotidien pour réduire sa facture d'énergie
Article sponsorisé

5 gestes du quotidien pour réduire sa facture d’énergie

Une étude Ipsos réalisée pour l’Obs’COP révèle que 49% des ménages français limitent le chauffage et la climatisation pour réduire les émissions de CO2 mais aussi le montant de leur facture. D’autres gestes tout simples contribuent à limiter efficacement ses dépenses.

1. Réduire la température de 1°C

Selon l’ADEME, le simple fait de baisser la température de son logement de 1°C en hiver permet de réduire sa facture énergétique de 7% par an. De plus, programmer une température à 17°C la nuit ou même le jour dans les pièces non fréquentées génère encore plus d’économies sans pour autant sacrifier son confort. Le bon geste est d’installer un thermostat connecté pour réguler la température pièce par pièce. Cet équipement représente 25 à 30% d’économies sur sa facture.

En complément, il est conseillé de remplacer ses vieux radiateurs électriques par des radiateurs de 3e génération, bien plus performants ou de changer son système de chauffage. Les pompes à chaleur sont par exemple une excellente alternative au chauffage électrique, au gaz ou au fioul. Elles peuvent générer jusqu’à 80% d’économies selon la technologie choisie dans la mesure où elles utilisent des énergies renouvelables. Certes, leur achat et leur installation ont un coût (12.000€ en moyenne). Mais elles sont éligibles aux aides de l’État pour réduire sa facture.

2. Isoler ses fenêtres

Une bonne isolation évite les déperditions de chaleur et donc les surconsommations d’énergie. Il est donc important de réduire au maximum les courants d’air dans la pièce soit en ajoutant des joints aux fenêtres soit en remplaçant les simples vitrages par des doubles ou triples vitrages. L’isolation des fenêtres réduit en effet de 10 à 15% les déperditions thermiques. Une dépose partielle des fenêtres sera moins coûteuse qu’un changement complet, dormants compris. Toutefois, ces travaux sont éligibles aux différentes primes (Prime CEE, MaPrimeRénov’, TVA à taux réduit).

Le reste à charge peut être financé par des prêts financiers, en particulier l’éco-PTZ (prêt travaux à taux zéro). Le montant accordé pour une seule action de rénovation énergétique s’élève à 7.000€ remboursables jusqu’à 15 à 20 ans.

Ajouter des tapis au sol et des rideaux épais aux fenêtres, fermer ses volets à la nuit tombée apportent aussi beaucoup de confort en hiver tout en maintenant une bonne température aux pièces de vie.

3. Investir dans des ampoules LED

Les ampoules LED sont une source d’économies importante, jusqu’à 80% d’électricité en moins par rapport à une ampoule halogène. Et le saviez-vous : faire la poussière sur les ampoules génère entre 10 et 15% d’économies supplémentaires. Économiques, peu énergivores (leur rendement est 6,8 fois supérieur que des ampoules classiques), elles sont certes plus chères mais elles durent entre 10. 000 et 50.000 heures à raison de 4 heures d’utilisation quotidienne.

Les culots d'ampoules LED

4. Choisir des appareils électroménagers bien étiquetés

L’étiquette énergie apposée sur les appareils informe le consommateur sur leurs performances énergétiques. Il est conseillé d’opter pour l’étiquette A+++. Il est également préférable de bien les entretenir et notamment de dégivrer régulièrement son réfrigérateur et son congélateur. Selon l’ADEME, 0.5 cm de glace augmente la consommation de l’appareil de 30%.

Les programmes éco sont à privilégier tout autant que les températures basses et le séchage à l’air libre du linge. Un sèche-linge consomme 200 kWh par an.

5. Éteindre les appareils en veille

Les équipements électriques en veille coûtent cher. En les éteignant purement et simplement la nuit, il est possible d’économiser jusqu’à 10% d’électricité sur sa facture annuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.