La norme électrique NFC 15-100 pour la salle de bain

Après avoir abordé en détail la réglementation électrique dans la cuisine, voyons l’application de la norme électrique NFC 15-100 dans la salle de bain

La norme électrique NFC 15-100 pour la salle de bain et la salle d’eau (la première pièce dispose d’une baignoire alors que la seconde n’est qu’équipée d’une douche) limite les équipements, prises et éclairages à placer dans l’environnement de la baignoire ou de la douche, selon différents volumes. Tout local ou partie de pièce disposant d’une baignoire ou d’une douche est soumis à cette norme.

Quelle est la réglementation pour l’installation électrique de la salle de bain ?

La salle de bain est une pièce humide, ce qui justifie donc l’obligation d’avoir toutes les installations électriques parfaitement étanches, et reliées à la terre. Et de préférence avec un fil vert/jaune de section 4mm, et par liaison équipotentielle pour éviter les risques d’électrisation au sein d’une habitation. Le matériel électrique choisi doit donc porter le sigle NF-Electricité et être de classe 2.

La norme électrique NFC 15-100 ne mentionne pas le terme de salle de bain, mais fait référence à un local contenant une baignoire ou une douche. Ce qui va plus loin dans le concept. La réglementation concernant la salle de bain et les volumes similaires sont regroupés sous l’amendement 5 de la norme.

Les nouveaux volumes dans la salle de bain

Un volume se caractérise par une surface multipliée par sa hauteur. Les volumes électriques dans la salle d’eau sont des espaces permettant de délimiter l’installation d’appareils électriques, comme les prises, l’éclairage, les interrupteurs, les radiateurs ou l’électroménager (la machine à laver ou le sèche-linge par exemple).

L’eau améliore la conductivité du courant électrique, ce qui rend le risque d’électrisation plus important dans une pièce d’eau, a fortiori la salle de bain où le volume d’eau peut être assez important. Cela entraîne l’impossibilité d’installer n’importe quel appareil à n’importe quel endroit de la pièce d’eau. C’est donc pour des raisons de sécurité que ces volumes ont été mises en place et des règles d’installation rédigées.

Norme électrique : les différents volumes

Les volumes dans la salle de bain

  • D’une part, le volume 0 représente la zone directe de réception de l’eau, qu’il s’agisse d’une baignoire ou d’une douche.
  • D’autre part, le volume 1 correspond à la zone de projection d’eau sur une hauteur de 2,25 m au dessus du volume 0.
  • Enfin, le volume 2 se trouve autour du volume 1, à une distance moyenne de 60 cm.

La limite des volumes

Chaque volume est borné d’une façon bien précise par la norme électrique NFC 15-100 :

  • En partie haute

    La limite est fixée par un plafond non ajouré (sans grille). Par ailleurs, les faux plafonds qui peut être démontable et non ajouré sont aussi concernés par cette limite.

  • En partie basse

    La limite est fixée par le sol fini.

  • En partie latérale

    La limite peut être fixée soit par des murs, porteurs ou non. Elle concerne aussi les cloisons fixes (qui courent sur toute la hauteur de la pièce) ou par des ouvrants en position fermée (comme les portes de la douche par exemple).

Les vides de construction ne font pas partie des volumes, sauf pour ce qui est du volume caché si situant sous la baignoire.

Douche ou baignoire : les différences de volume

Il existe également des limites inhérentes à chaque dispositif que représente respectivement une douche et une baignoire.

La norme NFC 15-100 et la douche

Avec une douche comprenant un receveur et une cabine, le volume 0 est le volume intérieur du receveur et le volume 1 est délimité par les bords du receveur sur la hauteur indiquée (donc 2,25 m).

Avec une douche de plain-pied, comme les douches à l’italienne, le volume 0 est la zone délimitée en partie basse par le fond de la douche et en partie haute environ 10 cm au-dessus du plus haut point du fond de la douche.

Le volume 0 de votre salle de bain

Pour le volume 1, il se délimite

En surface, par un cercle d’un rayon de 1,20 m dont le centre peut être :

  • le centre de la douche pour une tête fixée et non amovible (type pluie)
  • le point de raccord du flexible au niveau du mitigeur (pour une douchette)
  • au recouvrement des 2 volumes dans le cas d’une douche avec tête fixe et d’une douchette.

En hauteur, par le plus élevé des plans horizontaux suivants :

  • le plan horizontal situé 2,25 m au-dessus du volume 0
  • le plan horizontal passant par la tête de douche s’il est supérieur au précédent

Si la douche comprend une douche fixe verticale et une douchette, il vous faut prendre en compte le volume généré par les 2 dispositifs. Il faut donc tracer les zones affectées par ces différents volumes et les cumuler ensuite. Ainsi, le volume 1 a de fortes chances d’être plus grand.

S’il s’agit d’une douche avec paroi, cela ne constitue pas un volume en soi, surtout si les parois sont amovibles ou si elles ne sont pas sur toute la hauteur de la pièce.

La norme NFC 15-100 et la baignoire

Pour une baignoire, il est fait mention d’un volume caché. Il s’agit de la zone dans la salle de bain située sous la baignoire, souvent accessible par une trappe.

Les volumes pour la baignoire se limitent ainsi :

  • Le volume 0 est le volume intérieur de la baignoire
  • Le volume 1 est le volume dans le prolongement des parois de la baignoire à 2,25 m du sol fini, ou à 2,25 m au dessus du fond de la baignoire si celui-ci est au-dessus du sol fini

Avec la nouvelle norme parue en juin 2015, le volume 3 disparaît. Ce dernier faisait référence au volume qui entourait le volume 2. Le volume 3 a été supprimé de manière à faciliter les calculs des distances pour l’installation de prises électriques. Cela est également valable pour des dispositifs de chauffage dans la salle de bain, tel un sèche-serviettes. Il s’agit d’une simplification de la norme électrique NFC 15-100 pour la salle de bain,. Elle vise ainsi à clarifier la notion de volumes électriques.

la norme électrique à l'emplacement de la baignoire

Qu’est-il possible d’installer dans les volumes de la salle de bain ?

Dans le volume 0, les possibilités sont minimes puisqu’il s’agit, le plus souvent, d’une zone sous l’eau. En somme, il n’est pas recommandé d’installer quoi que ce soit dans ce volume. Si vous disposez d’un jacuzzi ou d’un spa, qui contient des éléments électriques qui éclairent l’intérieur de la baignoire ou font tourner les moteurs de ces appareils, en règle générale, ce sont des éléments fabriqués et testés qui répondent aux normes industrielles en vigueur et sont donc prévus à cet effet. Ainsi, les risques d’électrisation ou d’électrocution sont minimes voire nuls.

Pour ce qui est du volume 1, il est possible d’y installer des appareils d’éclairage, des interrupteurs (12V ou Très Basse Tension) ou un chauffe-eau électrique.

Dans le volume 2, il existe la possibilité d’installer un éclairage mais aussi une armoire de toilette éclairée. Par ailleurs, il est possible d’installer des prises de courant de faible puissance. Cela concerne les appareils comme un rasoir électrique ou un petit sèche-cheveux. Il est aussi envisageable d’installer un appareil de chauffage de classe 2. C’est à dire, un radiateur à panneaux rayonnants par exemple, ou un luminaire de classe 2. Il doit être alimenté en basse tension et ne nécessite pas de raccord à la terre.

Le volume caché

Dans le volume caché, qui se situe sous une baignoire ou un spa, il est possible d’installer un éclairage sous forme de bandeaux LED lumineux. Pour cela, il faut y installer une connexion électrique et respecter quelques règles de sécurité basiques :

  • installer une boîte de connexion TBTS avec une alimentation hors volume
  • installer des canalisations électriques de classe 2

Pour ce qui est du hors volume, il est alors possible d’installer n’importe quel équipement électrique classique. Ce ci est valable pour les prises de courant, de l’éclairage, de l’électroménager… Si un équipement est installé sur plusieurs volumes à la fois, il doit répondre aux exigences du volume le plus contraignant.

Quels équipements placer dans une salle de bain pour être en accord avec la norme électrique NFC 15-100 ?

Il faut installer au moins un point d’éclairage équipé d’un socle et d’une douille DCL au plafond. Tous les points d’éclairage installés dans la salle de bain doivent être équipés d’au moins un circuit de commande. Il doit être situé à une hauteur entre 0,90 et 1,30m du sol et à l’entrée de la pièce.

En ce qui concerne les prises de courant, un seul socle est autorisé et doit être placé hors volume. Il est possible de placer une prise de courant pour rasoir d’une puissance comprise entre 20 VA et 50 VA. Ce socle doit se situer entre 0,90 et 1,30 m du sol. Un socle de prise de courant de 16A 2P+T non commandé doit être placé immédiatement à côté de l’interrupteur pour l’éclairage.

Si vous souhaitez installer une machine à laver ou un sèche-linge dans la salle de bain, il faut les placer hors volume. En effet, ce sont des équipements qui ne sont pas autorisés dans les volumes 0, 1 et 2.

> Téléchargez la norme sur le site Legrand

A propos de l'auteur

Le blog MaterielElectrique.com vous éclaire sur les techniques et les produits liées au matériel électrique. Nous vous accompagnons dans vos projets d'installation électrique, de rénovation et de décoration de votre habitat en vous donnant les informations qui vous permettent de concrétiser vos envies.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.