Borne de recharge pour véhicule électrique
Matériel électrique

La borne de recharge pour véhicule électrique

Il existe trois principaux types d’alimentation pour un véhicule électrique (VE), à partir d’une borne de recharge :

  • La recharge « lente » avec du courant alternatif à 2 kW

    Il s’agit d’une solution intermédiaire.
  • Le mode normal toujours en courant alternatif mais à 3 kW

    La dénomination « normal » le distingue de « lent », mais en réalité il s’agit vraiment d’une borne à recharge lente. La première n’étant prévue que de façon éphémère sur le marché.
  • La charge accélérée depuis du courant alternatif à 22 kW
    La puissance de charge est respectivement de 7 kW, puis de 11 kW, ou de 22 kW. Il est question de charge rapide. N’achetez une telle station que si vous avez un VE doté d’une capacité de charge rapide.

La borne de recharge traditionnelle

Que signifie borne de recharge lente ?

La charge peut être considérée comme lente de 3 kW à 6 kW, sur l’un des quatre types de connecteurs existants. Ce type de borne couvre souvent un besoin de recharge d’un véhicule électrique à domicile.

Les solutions de charge dite lente sont présentées sous l’étiquette 3 kW, mais en réalité elle s’effectue entre 2,3 kW et 6 kW. Notez toutefois que les chargeurs lents les plus courants sont de l’ordre de 3,6 kW (16 A). Bien que vous trouviez des bornes de recharge à 3,2 kW, à l’instar de la marque Legrand avec sa green’up access haute de 1 mètre.

Combien d’heures pour recharger un véhicule électrique ?

Les temps de charge varient en fonction de la station et du véhicule électrique lui-même. Il est communément accepté qu’une charge complète sur un modèle de 3 kW nécessite entre 6 et 12 heures. La plupart de ces unités de recharge électrique ne sont pas connectées : un câble est nécessaire pour connecter la voiture électrique au point d’alimentation.

Quelle utilisation pour une borne de recharge à 3kW ?

Les bornes à recharge lente pour un véhicule électrique est un choix classique pour la majorité des consommateurs. Pour une installation domestique bien sûr. Les voitures de ces propriétaires ou locataires se rechargent à la maison, pendant la nuit le plus souvent. Des aides de l’Etat permettent de financer une partie de l’achat, dont le montant varie en fonction des projets et du revenu du foyer. Ces aides s’adressent aussi bien à la copropriété qu’à la maison individuelle.

L’usage domestique n’est qu’un segment du marché des stations de recharge à 3kW. Vous les trouvez dans certaines entreprises de tailles modestes, principalement dans le tertiaire. Les hôtels en implantent également pour leurs clients, dont la voiture alimente ses batteries la nuit. Des lieux publics proposent encore parfois ce type de matériel, signe d’une installation ancienne. En raison des temps de charge plus longs que sur les unités rapides, les points de charge publics lents sont moins courants de nos jours.

Comparer une prise de courant VS une borne de recharge domestique

Bien qu’une charge lente puisse être effectuée via une prise renforcée intérieure et extérieure, la demande d’une alimentation plus élevée des véhicules électriques et du temps de charge plus long, il est fortement recommandé aux utilisateurs réguliers d’acheter une borne de recharge dédiée. Et de la faire poser par un installateur accrédité. Vous trouvez ce type de prise sous la marque Hager par exemple, avec un montage en saillie ou mural. Legrand propose également une prise renforcée Green’Up : elle ressemble à une prise outdoor, et supporte jusqu’à 3,2 kW. Elle s’achète seule, ou avec un disjoncteur différentiel.

Choisir une prise de recharge électrique

La puissance de chargement d’une prise électrique renforcée dépend du type du véhicule. Pour illustrer, une Renault Zoe a besoin de 3,2 kW, alors que d’autres modèles consomment 2,2 kW. Il faut surtout regarder le kilométrage journalier pour estimer son besoin de puissance. Ainsi 3,2 kW conviennent pour 100 km de route, alors 2,2 kW suffisent pour 70 km par jour.

La plupart des modèles résidentiels ont une prise dites Mennekes, semblable à celle des chargeurs publics. C’est un standard européen pour une prise de type 2, depuis le déploiement de la Norme IEC-62196-2. Ce connecteur est polyvalent, garantissant le même protocole de communication qu’une prise de type 1. A la différence que ce matériel électrique est doté de 2 contacts de puissance supplémentaire. Il peut transporter jusqu’à 43kW en courant alternatif triphasé, et + 50kW en courant continu.

La prise dite Yazaki est de type 1, et se présente encore aujourd’hui comme étant la plus répandue au niveau mondial. Vous la trouvez parfois sous la dénomination SAE J1772. Elle permet une recharge lente jusqu’à 7,4kW en courant alternatif monophasé (32A en 230V). Son principal défaut est de ne pas avoir de système de verrouillage, ce qui permet de débrancher la câble d’alimentation accidentellement, voire sciemment de la part d’une personne mal intentionnée. Il existe bien des mesures de sécurité, mais le discours commercial est plus convaincant que les faits.

Choisir une borne de recharge domestique

La marque Legrand propose un modèle mural à usage domestique, sous format de Wallbox. Vous chargez de 7 à 22 kW (la charge est rapide). En revanche, Schneider Electric possède une offre de station de recharge 16A/3kW : la EVLink Wallbox Plus. Evidemment, comme pour le choix d’une prise renforcée, l’installation électrique doit être correctement dimensionnée.

Acheter une borne de recharge pour un véhicule électrique d’un particulier est une excellente solution. La charge est plus rapide et flexible qu’avec une simple prise. Selon la marque – Schneider Electric, Legrand, Eaton, etc. –, le matériel intègre ou non le réglage de la puissance, un contrôle d’accès, le pilotage à distance, l’enregistrement de données de consommation, etc.

La borne de recharge rapide

Ces bornes de recharge rapide pour véhicule électrique intègre généralement le câble, lequel se branche à la voiture. Contrairement à la charge lente ou il est plus fréquent de connecter le câble voiture à l’alimentation.

Les types de prises

Beaucoup de modèles de VE répondent à ce type de recharge, mais il convient de vérifier sur la notice du fabricant. Une prise de type 1 convient pour du 7 kW, mais une prise de type 2 à charge rapide est ce que vous retrouvez dans les stations de recharges publiques, les hôtels, dans les parkings, les entreprises. Ainsi que dans de nombreuses installations domestiques murales, les Wallbox. Elles supportent jusqu’à 43 kW.

Le domaine public possède encore parfois des prises de type 3, ce qui vous impose d’acheter un câble adapté à cette connexion qui n’est plus intégrée aux modèles actuels de bornes.

Vous avez dit CHAdeMO ?

Et si vous aimez prendre un thé pendant que la voiture recharge, les stations équipées d’une prise CHAdeMO sont faites pour vous. Cet acronyme est la contraction de CHArge  MOve – charger déplacer en français, qui s’affine en un joli charger vite en courant continu – mais les 3 constructeurs Toyota, Mitsubishi et Nissan s’approprient le nom en disant dans leur langue O cha demo ikaga desuka, ce qui se traduit par la phrase d’introduction invitant à prendre le thé…

Si votre borne de recharge pour véhicule électrique est équipée d’une prise en courant alternatif, vous pouvez faire poser une CHAdeMO en complément. Si vous avez besoin d’une double prise (AC/DC), le type 2 combo (connecteur CCS) se connecte au appareil de type 2 et CCS.

Choisir son chargeur en fonction du besoin des utilisateurs

Pour les adeptes de la route

Chaque type de borne de recharge pour VE est associé à un ensemble de connecteurs qui sont conçus pour une utilisation à faible ou haute puissance, pour une charge CA ou CC.

Comme vous l’avez compris plus haut, les stations de recharge rapide sont le moyen le plus efficace pour alimenter les batteries d’un véhicule électrique. Vous les trouvez dans les stations services des autoroutes, ou près des grands axes routiers. Certains appareils rechargent 80% du véhicule en 20 minutes.

Pour la vie urbaine et rurale de tous les jours

Sur un parking de supermarché, le temps pour faire les courses est généralement plus long qu’une pause dans une station service d’autoroute. C’est pourquoi vous trouvez des chargeurs rapides généralement évalués à 7 kW ou 22 kW (monophasé ou triphasé 32 A). La grande majorité de ces chargeurs rapides fournissent une charge en courant alternatif, bien que certains réseaux installent des chargeurs en courant continu de 25 kW avec des connecteurs CCS ou CHAdeMO. Pour information, le connecteur CCS est la norme européenne actuelle pour les recharges rapides sur des chargeurs à courant continu (avec souvent des débits supérieurs à 250 kW).

La limite est toujours celle du plus petit élément…

Si un câble est attaché à la borne de recharge, seuls les VE compatibles avec ce type de connecteur peuvent l’utiliser. Les unités non connectées sont plus flexibles : elles conviennent à n’importe quel véhicule électrique, avec le câble approprié bien sûr. Mais la capacité du véhicule reste la limite du plus petit élément. A savoir que même l’installation d’un point de charge rapide 22 kW ne fournit pas davantage que 3,3 kW si telle est la limite côté voiture.

Rappel : avant d’acheter une borne de recharge pour véhicule électrique, et l’installer (a fortiori à domicile), assurez-vous que votre réseau électrique soit correctement dimensionné, câblé et protégé. Il est question de sécurité. Certains modèle de véhicules refusent d’ailleurs de lancer la charge lorsqu’une anomalie sur le réseau est détectée, sans même qu’un différentiel sur le tableau ne s’enclenche.

Les bornes de recharge pour véhicule électrique    partie II

Les marques de bornes de recharge pour véhicule électrique (VE) sont en nombre relativement surprenant, de Hager à ABB pour les moins connues sur ce marché, de Legrand à Schneider Electric pour les plus célèbres au contraire, voire des fabricants internationaux dont la notoriété est inférieure à 1 KW, comme la EVBox de HomeLine, etc.

Le choix se réduit littéralement aux leaders traditionnels du matériel électrique, dès que vous introduisez un critère important : des composants et des systèmes efficaces. Comme pour un interrupteur, vous pouvez acheter du « vraiment pas cher », mais il est complètement jauni au bout de 12 mois. Pour une station de charge pour VE, l’enjeu est même supérieur puisque le consommateur va garder son véhicule électrique durant au moins 5 ans, pour en racheter un plus moderne ensuite. La recherche d’une haute qualité de produit reste par conséquent ce qui nous motive dans ces lignes.

Le respect de cet esprit nous amène à devenir élitiste, tout en combinant un excellent rapport qualité/prix. C’est ainsi que 4 marques peuvent encore s’affronter sur le marché français (classement par ordre alphabétique) : ABB, Eaton, Legrand et Schneider Electric.

Quelle marque de borne pour quelle type de charge ?

ABB

ABB présente l’avantage considérable de fabriquer des stations de recharge pour véhicule électrique aptes de répondre à toutes les attentes de ce marché, à la fois sur la charge :

  • Lente et normale
    10A, 16A ou 32A en monophasé
  • Semi-rapide
    20 kW en courant continu et 22 kW en courant alternatif
  • Rapide
    50 kW en courant continu

Dans le premier volet dédié notamment aux prises de ces bornes de recharges de VE, les appareils de 20 kW et plus étaient amalgamés à du rapide. Une petite subtilité est ici introduite, le 50 kW permet un temps de recharge de quelques minutes seulement. Dans la limite des technologies de chargeurs et des capacités de batteries bien entendu.

Pour ABB, la borne de charge rapide est au standard CHAdeMO.

Eaton

A l’instar de ABB, la marque Eaton propose plusieurs séries sous la gamme xChargeIn, mais son offre s’arrête à 22 kW. Ce choix correspond au segment sur lequel cette société se positionne sur le marché, à savoir : les applications résidentielles et tertiaires, dont les commerces comme les supermarchés. Le matériel d’Eaton est totalement adapté aux besoins d’un parking d’entreprise et pour le privatif comme un bâtiment résidentiel collectif.

Il n’est pas surprenant de trouver la marque Eaton parmi les 4 fabricants majeurs, puisque la société occupe un leadership dans le domaine de la distribution d’énergie, de la qualité de l’alimentation électrique, du contrôle, de l’automatisation et de la surveillance. Avec ces acquis, la marque possède tout le potentiel pour fournir des stations de recharges pour VE dans le haut de gamme.


Schneider Electric

Le segment domestique de la borne de recharge trouve son écho avec la marque Schneider Electric, dans la gamme EVlink Wallbox. Qu’elle décline également en séries diverses. Son public étant le particulier, cette société l’accompagne où qu’il soit dans son parcours quotidien, notamment dans les parkings des entreprises. Schneider Electric développe ainsi une offre tertiaire, avec des spécificités supplémentaires très pertinentes :

  • 2 points de charge sur la borne, homologués 16 A VE pour la sécurité
  • Une conception plus robuste que la version résidentielle, 100% adaptée au parking extérieur.

Legrand

La marque Legrand est très active sur le segment du monophasé, avec une gamme de station de recharge électrique Green’Up. Vous la retrouvez également en version triphasée. Plusieurs séries l’articulent en version murale ou en fixation au sol, en format Wallbox ou sous forme de chargeur vertical VE. Pour simplifier, disons que l’adressage monophasé est en généralement en plastique robuste, alors que le métal recouvre les stations de recharge triphasées.

Legrand est très présente dans les foyers français, où l’usage de la charge lente de 3,7kW à 4,6kW est attendu, de16A à 20A. Une Wallbox domestique de Schneider Electric comme de Legrand s’adresse à 1 voiture électrique à la fois, sauf pour la série Premium qui peut se décliner en 2 postes, pour 2 véhicules en simultanée. L’installation intérieure ou extérieure est d’égale qualité, que ce soit en résidentiel ou en tertiaire.

Comment choisir sa station de recharge domestique ?

Pourquoi acheter une borne VE d’une marque reconnue ?

Les erreurs d’achat sont rares, dès lors qu’il s’agit d’une borne de recharge à destination d’une entreprise ou d’un parking public. Dans une maison toutefois, il peut arriver d’acheter une station qui ne convient pas, parce que la marque de la voiture plébiscite un modèle dont les composants sont pourtant d’une qualité très moyenne. Bien sûr, ce n’est pas l’une des 4 marques citées plus haut ! Et cet achat ne tient pas compte des autres VE du foyer, si bien que le consommateur se retrouve à charger sa seconde voiture électrique sur une prise classique (mais renforcée, c’est nécessaire) de son réseau domestique. Or les temps de charges deviennent extravagants.

S’il est important de comprendre toutes les considérations techniques relatives à l’alimentation et à l’installation avant d’acheter votre chargeur pour véhicule électrique, il est tout aussi important de bien comprendre certaines des considérations les plus élémentaires. Il faut d’abord le considérer comme un meuble indoor ou outdoor de votre maison, en tenant compte que les occupants vont vivre probablement avec lui aussi longtemps qu’ils seront propriétaires du bâtiment. De plus, l’appareil va être utilisé presque quotidiennement, et se fixer en permanence au logement. Ce sont autant de considération invitant les propriétaires à consacrer leur investissement avec le plus grand soin, dans une marque reconnue.

Pourquoi acheter un chargeur domestique pour VE avec des fonctions complémentaires ?

Si la maison est en location, ou susceptible de l’être un jour, il ne faut surtout pas choisir une borne de recharge électrique en fonction d’une voiture. Surtout qu’un jour les occupants du logement vont changer plusieurs fois de véhicules … Ou le logement va changer régulièrement de locataires. Il convient d’acheter une station de recharge pouvant couvrir les futurs achats de voitures ; il ne faut donc pas rechercher un modèle à charge lente, ou absolument peu cher. Le principe est similaire au choix d’un Smartphone : personne ne se contente éternellement de la fonction de base.

Une station de charge inappropriée ne charge que le VE, et c’est tout. Un chargeur domestique intelligent pour véhicule électrique devrait se connecter au Wifi domestique. Ce qui permet de suivre la progression du chargement. Notez que des modèles intelligents se mettent à jour automatiquement. Ce qui améliore l’expérience des utilisateurs sans qu’ils n’aient à faire quoi que ce soit.

Recherchez des bornes qui se verrouillent/déverrouillent à distance. Cette fonction pratique donne la possibilité de restreindre l’utilisation de l’appareil aux personnes appropriées. Pour illustrer, la gamme Witty de Hager ne le permet pas.

L’achat d’une station intelligente autorise la programmation des temps de charge de début et de fin. Ce qui est très utile si le compteur permet de bénéficier des heures creuses. Il est possible également de programmer la charge lorsque la consommation électrique n’est pas sur un pic quotidien. Sur ce point, un compteur Linky est très intéressant, puisque l’utilisateur peut collecter les données toutes les 30 minutes s’il le désire. Sachez également que certaines bornes de recharge VE intègrent un compteur d’énergie.

Attention à l’esthétique de la station de recharge !

Ne présumez pas que les câbles en désordre, tombant de la station de recharge VE, sont le prix esthétique à payer… Le câble doit être intelligemment caché, selon une conception du stockage de la prise et du câble de charge qui les mettent hors de vue. Vous n’achetez pas un enrouleur de tuyau d’arrosage !

Enfin, il est naturel de vouloir être fier de la voiture que vous conduisez, et les véhicules électriques ne font pas exception : les VE actuels sont élégants. Beaucoup de chargeurs ne le sont pas ! De nombreux acheteurs supposent qu’une station de charge électrique doit ressembler aux appareils publics. Cela que vous voyez dans les stations-service d’autoroute ou dans les parkings des bureaux de La Poste, mais ce n’est pas le cas !

Les appareils Legrand en métal, pour les modèles Green’Up triphasés, ne sont pas les plus esthétiques. Cela dit, les séries Premium (Wallbox) et Access (sur pied) sont vraiment élégantes. L’aspect ondulé de la vague EVlink de Schneider Electric en format Wallbox est une pure merveille sur le plan esthétique. La marque Hager a voulu faire un produit similaire avec Witty Premium en arrondissant les angles. Cependant, ce gris clair ne fait qu’alléger l’aspect bloc de ses stations de recharge. C’est dommage, la marque aurait pu mériter d’être la cinquième parmi les caciques du marché.

Ne partez pas non plus à la recherche d’une œuvre d’art, ni d’un choix de couleurs inégalées. Il n’est pas nécessaire d’avoir des centaines de combinaisons de couleurs différentes. La charge et les autres fonctionnalités restent les critères de choix pour acheter votre produit.

Les bornes de recharge pour véhicule électrique – partie III

Les français vivent une époque où les véhicules fonctionnent de plus en plus à l’électron. Les marques de voitures se dopent de stratégies commerciales pour ces VE. Pour les constructeurs, le choix est économiquement gagnant à bien des niveaux, mais quid pour le consommateur particulier et professionnel ? Derrière la communication basée sur l’autonomie ou la vitesse des voitures, il existe un autre événement majeur au moins aussi important : choisir sa borne de recharge pour son véhicule électrique.

L’enjeu est simple, il s’agit de la rapidité et des économies de charge, la compatibilité avec tous les VE qu’un foyer ou qu’une flotte d’entreprise aura durant les prochaines décennies, le confort apporté par les fonctionnalités, le prix. Idéalement, achetez une solution tout-en-un qui assure une expérience optimale de la charge et un haut rendement énergétique.

Les bornes de recharge pour VE, au travail

Le Smart Charging

Pour les entreprises, le secteur hôtelier et les gestionnaires de flottes de véhicules électriques, l’exploitation de la station de recharge doit être optimisée. Le Smart Charging devient une fonction essentielle dans cet esprit : la recharge intelligente dope d’électrons un véhicule tout en évitant de surcharger le réseau électrique. Et en faisant des économies en parallèle.

Le prix de ces bornes est un peu plus cher à la commande, si bien que l’usage domestique l’ignore souvent aujourd’hui. Pourtant, le résidentiel partage le même intérêt que le tertiaire, à savoir répartir la puissance entre les véhicules branchés (un foyer peut avoir 2 voitures électriques) sans dépasser la puissance souscrite. L’appareil permet d’ajuster la consommation électrique selon les heures creuses pour économiser sur la facturation, ou en tenant compte de créneaux horaires spécifiques pour ne pas dépasser des kW considérés.

Etre intelligent c’est (aussi) savoir être Smart

La recharge intelligente est une facteur de sécurité pour le réseau électrique. Ainsi qu’un outil de gestion apportant une totale maîtrise de la consommation du bâtiment. La station de charge déclinée sous la gamme xChargeIn de la marque Eaton, et la gamme EVBox du fabricant ABB, sont des séries dotées de cette fonction Smart Charging. Les appareils de Eaton des série X, S et M se pilotent et se gèrent à distance grâce au système Smart Home Controller (SHC).

Une borne de recharge pour les parkings, avec ou sans abonnement ?

Notez que des stations de recharge pour l’usage tertiaire permettent de connecter jusqu’à 20 véhicules électriques. Un même modem qui se gèrent simultanément, de façon rapide et efficace et avec un seul abonnement. L’offre séduit beaucoup les exploitants de places de parkings et l’hôtellerie. Les produits EVBox sont principalement concernés par se fonctionnement. Mais la plupart des unités de charge pour le tertiaire sont sans abonnement, à l’instar de EVLink – Schneider Electric – et la borne monophasée en métal Green’up Premium – Legrand –. Une armoire de comptage IRVE monophasée ou triphasée de la marque Michaud peut être nécessaire en fonction de l’utilisation des bornes de recharge VE.

Notez que EVLink s’articule sous formes de bornes dédiées aux parkings, avec plusieurs modèles en coffret mural RFID.

Une station de recharge électrique modulaire ?

Bien que la conception d’une station de recharge pour véhicule électrique ne soit pas 100% modulaire, vous pouvez acheter indépendamment :

  • La borne EVLink ou Green’Up, le kit de fixation murale (Legrand)
  • Un pack de communication IP et/ou un kit lecteur RFID (Legrand)
  • Un module Wifi (Schneider Electric)
  • Les kits de connecteurs irve – pour Infrastructure de Recharge de Véhicules Electriques – (Michaud)
  • Le pied de borne de parking (Schneider Electric)
  • Etc.

Cette conception modulaire garantit une maintenance réduite, ainsi que la possibilité de personnaliser partiellement la station de recharge électrique. Le titre modulaire fait également référence au choix de la puissance 11 kW et 22 kW, monophasée ou triphasée, et du courant de sortie de 16A ou 32A.

Vérifiez les niveaux…

Pour une installation tertiaire et l’utilisation publique, une borne de recharge de niveau 2 ou 3 est le minimum requis. Cette charge de niveau 2 ou 3 nécessite généralement une unité sur un circuit de 240 V, sachant toutefois que le taux de charge dépend de l’acceptation du véhicule et du courant maximal disponible. La prise de connexion EV est généralement standard, pour s’adapter au plus grand nombre des véhicules actuels. Certains peuvent nécessiter un adaptateur, comme les Tesla par exemple.

Le mode 4 est préféré pour les besoins de charges très rapides, en courant continu.

Les modes de recharge électrique

Pour bien choisir une borne de charge adaptée à son parc de véhicule électrique, ou aux modèles électriques des visiteurs de l’exploitant, il faut comprendre les différents modes de recharge.
Le choix des connecteurs dépend du type de chargeur (prise) et du port d’entrée du véhicule. Côté chargeur, les unités rapides utilisent des connecteurs CHAdeMO, CCS (pour Combined Charging Standard) ou Type 2. Les unités rapides et lentes utilisent généralement des prises de type 2, de type 1, ou inclinées dites Commando.

Pour des véhicules électriques majoritairement européens – Audi, BMW, Renault, Mercedes, VW, Citroën et Volvo – achetez de préférence une borne de recharge avec des entrées du type 2 et la norme rapide CCS correspondante.

Pour les constructeurs asiatiques comme Nissan et Mitsubishi par exemple, une entrée de type 1 combinée à un prise CHAdeMO est une excellente combinaison. Bien qu’un nombre croissant de constructeurs asiatiques passant aux normes européennes, à l’instar de Hyundai et Kia qui fonctionnent avec des prises de type 2, et CCS de type 2. Pour illustrer, la Nissan Leaf est passée à la charge CA de type 2 pour son modèle de seconde génération, mais a conservé CHAdeMO pour la charge CC.

Ce qu’il faut retenir des bornes de recharges VE pour le tertiaire

Les connecteurs

Pour les prises, retenez ceci :

  • Connecteurs Courant Alternatif
    Commando industriel CEI 60309
    Type 1 SAE J1772
    Type 2 Mennekes, CEI 62196
  • Connecteurs Courant Continu
    CHAdeMO
    CCS (système de charge combiné ou Combo)
    Connecteurs exclusifs (Tesla par exemple)

Les chargeurs rapides en courant continu utilisent trois types de prises différents et ne sont pas interchangeables. Les constructeurs japonais utilisent généralement la norme CHAdeMO, la plupart des fabricants européens et américains utilisent le système CCS.

Pourquoi acheter une borne de recharge pour véhicule électrique ?

Pour les employés des sociétés ayant acheté leur unité sur pied ou murale, la recharge au travail est un moyen pratique de recharger un véhicule électrique stationné pendant la journée. D’un point de vue commercial, disposer d’une borne de recharge sur le lieu de travail deviendra de plus une plus-value pour les employés et les visiteurs. A condition que l’alimentation ne diminue pas en chargeant plusieurs véhicules simultanément. L’entreprise doit évidemment disposer d’un parking hors rue dédié pour le personnel, les visiteurs ou l’utilisation de la flotte.

Quelles stations de recharge choisir en entreprise ?

Les voitures électriques des clients et des visiteurs présentent des besoins de connectivité de charge différents. Il est donc important d’installer un point de charge susceptible d’être compatible avec la plus large gamme de véhicules possible. L’installation la plus courante sur le lieu de travail est un chargeur mural de 7 kW de type 2. La station peut recharger complètement un véhicule en environ 3 à 7 heures, selon le modèle. Certaines entreprises peuvent souhaiter installer une unité plus rapide de 22 kW voire supérieure si le prix et l’espace le permettent.

La plupart des installations sur le lieu de travail choisissent des unités murales, étant moins chères à poser. L’alternative est un pied, avec un coût d’installation plus élevé en raison de l’acheminement électrique enterré jusqu’à la borne.

Pour les entreprises qui prévoient d’installer des bornes de recharge dans des zones accessibles au public, il est essentiel de prendre en compte les exigences d’accès. La plupart des fabricants pour une utilisation tertiaire proposent des appareils auxquels il est possible d’accéder avec une clé ou une carte RFID pour éviter toute utilisation indésirable.

Le suivi des sociétés

La majorité des marques proposent une forme de support back-office pour rendre compte de la consommation d’énergie, de l’utilisation des stations de recharge et de l’impact en CO². Le niveau d’assistance varie et peut généralement être adapté comme un package pour l’entreprise qui achète le service, de la maintenance de base au support réseau complet.

La recharge de sa voiture électrique à domicile

La majorité des véhicules privés est immobilisée pendant la nuit, si bien que la plupart des propriétaires de VE comptent sur la recharge à domicile pour s’assurer que leur voiture est nourrie d’électron chaque matin. En plus d’être pratique, la recharge de nuit à la maison présente l’avantage d’être le moment le moins cher pour recharger, dans la plupart des cas.

Le gouvernement français fournit un soutien financier aux acheteurs d’une borne de recharge pour VE, pour l’installer à leur domicile.

Quel chargeur électrique domestique choisir ?

Le second volet de notre étude sur les appareils de recharge VE traite le sujet avec d’autres détails et approches. Il faut retenir que Legrand propose une prise Green’up Acces – mode 2 – ainsi qu’une station sur pied de 3,2 kW. Un socle pour prise EV Plug – mode 3 – est également disponible sous sa marque. Le même fabricant a mis sur le marché résidentiel une borne monophasée plastique green’up premium – mode 3 – 7,4 kw – 1 port. Une seconde déclinaison existe en modes 2 et 3, en 7,4 kW également. Toujours en mode 3, vous pouvez acheter une unité Legrand 3,7/4,6 kW, 1 port.

La marque Schneider Electric produit une série de bornes Wallbox, 7kW – 32A monophasée, de type 2 et munie d’une clé IEC. Une première série moins puissante existe également avec 4kW, 16a monophasée. Différents modèles sont disponibles pour chacune de ces séries.

Le crédit d’impôts pour l’installation de bornes de recharge de véhicules électriques

Les propriétaires, les locataires et les occupants à titre gratuit d’une résidence principale et/ou secondaire bénéficient d’un crédit d’impôt de 75 % du montant des dépenses consacrées à l’achat et l’installation d’une borne de recharge pour véhicule électrique. La loi N° 2020-1721 du 29 décembre 2020 a été complétée par un alinéa 23 ter prévoyant l’aide jusqu’au 31 décembre 2023.

Le plafonnement est de 300 € par unité de charge, ce qui est tout à fait honorable au vu des prix pour équiper une habitation. Sachant que pour un couple, 2 stations de recharges VE peuvent être prises en charges pour la même résidence. Le crédit d’impôt maximal est alors porté à 600 €. Il serait dommage de vous contenter d’une simple prise Legrand !

La différence de prix entre la puissance nominale de 4 kW et de 7 kW n’est pas excessive. Elle s’établit généralement aux alentours de 200 €. Aussi, l’aide peut justifier cet engagement supplémentaire. Sachant que l’option 7 kW réduit considérablement le temps de charge si la voiture dispose d’un chargeur embarqué rapide. Selon le modèle de véhicule électrique, une unité de charge domestique de 4 kW fournit une charge complète en 12 heures, contre 6 heures avec une borne murale de 7 kW.

> Pour plus d’informations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.